Nancy : Réfugié syrien.. il y a 30 ans

Lui a fui le régime d’el-Assad… père, en 1986. Une date cruelle mais aussi le début d’une renaissance. Ce que ce paisible commerçant militant voudrait également offrir à ses (ex) compatriotes en détresse aujourd’hui.

18/07/2016

aujourd-hui-je-me-sens-d-abord-francais-parce-que-la-france-m-a-respecte-photo-er-1468825207

« Aujourd’hui je me sens d’abord Français parce que la France m’a respecté. » Photo ER

J’ai toujours considéré comme mon vrai pays celui qui a su me respecter. Et ce n’est vraiment pas le cas de la Syrie. » Aussi Nadim Chaghouri se considère-t-il d’abord comme Français. Il en a d’ailleurs la nationalité depuis 1988. Deux ans plus tôt, il mettait pour la première fois les pieds en France. « C’était le 4 janvier 1986. Je m’en souviens comme si c’était hier. Aussi longtemps qu’on n’avait pas décollé de Damas, j’avais la peur au ventre. »

À trois reprises, le jeune Nadim avait déjà été convoqué par les services secrets du régime. Par trois fois, il en avait réchappé. « J’avais été dénoncé », raconte cet homme de 57 ans au sourire doux et au verbe posé précautionneusement. « Ironie du sort, ça ne concernait pas les faits que j’avais effectivement commis. » Car le régime d’Hafez el-Assad (père de l’actuel président) aurait effectivement eu tout lieu de le clouer dans ses geôles. Inscrit à la faculté de Damas, cet étudiant en sciences, originaire de Homs, militait clandestinement contre cette dictature, extrêmement répressive comme son propre cousin en avait fait la tragique expérience. « Il a osé se plaindre de la cherté de la vie devant un collègue. Une heure et demie après, il était arrêté. On ne l’a plus jamais revu. » C’était en 1979.

L’accusation était grosse

Nadim, lui, est sorti libre de ses convocations successives grâce à l’entregent d’un ami général. Surtout, les accusations portées à son encontre avaient un peu forcé le trait. « Mon délateur m’aurait notamment entendu insulter le président. En apprenant ça, j’ai souri. Vous imaginez, ai-je dit au colonel qui m’interrogeait, que quiconque dans ce pays ose insulter le président en public ? »

Effectivement, ça aurait été suicidaire. L’accusation était « trop grosse » et c’est ce qui a contribué à le sauver. Mais le jeune homme avait senti le vent du boulet. C’était décidé, il partait pour la France, en intimant à sa famille de ne surtout pas hésiter à le renier. Elle l’a fait. C’était une question de vie ou de mort.

Ainsi Nadim n’a-t-il plus jamais revu ni ses parents, ni aucun de ses quatre frères. « Et ça, c’est l’un de mes rares regrets : d’avoir ainsi été coupé de ma famille. »

Soif d’intégration

En France, Nadim a posé ses valises à Nancy où ses contacts lui promettaient une intégration pas trop difficile. Et de fait, il a mené son petit bonhomme de chemin. Il s’est empressé d’apprendre le français, sa demande d’asile lui a été accordée rapidement. Devenu papa, il a dû toutefois interrompre ses études (« ça, c’est mon autre regret »), mais après avoir occupé divers emplois, il a fini par ouvrir un commerce de photocopie-reprographie dans le quartier Saint-Nicolas. « Et j’ai fait ma vie », résume ce père de trois filles. « Pour être tout à fait honnête, je considère que ça s’est fait sans problème. »

Et c’est parce que ses (ex ?) compatriotes arrivant aujourd’hui ne peuvent pas en dire autant que le discret commerçant vient de créer l’association France-Syrie Entraide (lire ci-dessous). Sans doute aussi parce qu’il retrouve chez eux la même soif d’intégration, et la même urgence de vivre en paix qui l’accompagnaient, lui, le jeune Nadim Chaghouri, il y a exactement… 30 ans.

Lysiane GANOUSSE

Source : L’Est Républicain

http://www.estrepublicain.fr/edition-de-nancy-ville/2016/07/18/nancy-refugie-syrien-il-y-a-30-ans

Du 21 au 23 Juillet 2016 – Festival « Syrien n’est fait…» à Paris

Site « Grands Voisins »
82 avenue Denfert Rochereau – 75014 Paris

Evénement Facebook

Du 21 au 23 Juillet 2016, l’Association de Soutien aux Médias Libres (ASML) invite la Caravane Culturelle Syrienne et les associations syriennes de Paris membres du collectifs CODSSY, à se réunir autour d’artistes, chercheurs et militants de la société civile syrienne qui se mobiliseront pour faire découvrir au public parisien une autre facette de la Syrie : celle de la plume et du pinceau.

Affiche-Syrien-NEst-Fait-Web

Pour cette première édition, ASML a choisi le site des « Grands Voisins », un projet alternatif d’occupation solidaire de l’hôpital Saint Vincent de Paul dans le 14ème arrondissement de Paris: 82 avenue Denfert Rochereau.

« Syrien n’est fait… » invite le public parisien à appréhender la richesse et la diversité de la production culturelle contemporaine syrienne à travers un large spectre d’activités : concerts, expositions, conférence, rencontre avec auteurs, projection de films, danse, stand d’artisanat.

————————————

Jeudi 21 Juillet

19h00 – Magasin – Conférence grand public – Guerre en Syrie : dynamiques et idées reçues                                    avec

Jetdi 21 juillet

20h- Extérieur/Lingerie

Vernissage expo et pot de l’amitié avec les intervenants et artistes de la Caravane Culturelle

————————————

Vendredi 22 Juillet

Ouverture de l’exposition Pergola

unnamed (4)

1001 Cartes est une exposition de dessins d’enfants, de leurs peintures murales collectives, marionnettes en tissu, masques, objets recyclés, etc.

Au-delà du simple témoignage sur leurs souffrances ou leurs aspirations, leurs créations rendent hommage au travail sur le terrain de personnes engagées dans transmission des valeurs d’entraide.

13h00 – 17h30 Discothèque

Projection de documentaire et film artistiques sélectionnés par la Caravane Culturelle, ASML et le Syrian Mobile Film Festival

16h00 – 18h00 Grand Salon – Stand VR- ASML

<> on September 3, 2014 in New York City.

ASML présentera, durant les 3 jours du festival, deux documentaires tournés en Syrie à 360°. Grâce aux casques de réalité virtuelle, le spectateur sera en immersion totale. Le public pourra plonger aux cœurs de la Syrie, aux côtés des équipes de secours des Casques Blancs dans le film « Le cauchemar de Nobel », et se mettre dans la peau d’un reporter de guerre syrien, en pleine activité sur le terrain, en visionnant « In their Press Vests », film co-produit avec l’UNESCO.

18h00 – Grand Salon – Rencontre avec auteurs

b84b9e3d-3f47-4ba8-ac54-dfa39b01c14b

f0b439ee-6ba7-43db-a13d-c581ed553a36

19h30 – Extérieur/Lingerie

Soirée danse traditionnelle syrienne – Dabké organisé par le Groupe 2 de  l’association Revivre

21h30 – Extérieur/Lingerie

Concert de rap syrien avec Osloob

————————————

Samedi 23 Juillet

13h00 à 15h00Atelier

Stand VR – ASML

15h-17h00 – Discothèque

Projection de documentaire et film artistiques sélectionnés par la Caravane Culturelle, ASML et le Syrian Mobile Film Festival

17h00 – Théâtre Verdure

Lecture poésie, Khouloud Al Zghayar, artiste membre de la Caravane Culturelle

A partir de 17h00 – Atelier

Rencontre avec auteurs du Conflit Syrien pour les Nuls, organisée par l’association Souria Houria

unnamed (8)

20h00 : Repas syrien préparé par la Caravane Culturelle

21h30 – Concert – Groupe syrien BAB ASSALEM

unnamed (9)Bab Assalam «la porte de la paix» est la rencontre de deux musiciens syriens, Khaled Aljaramani (Oûd et chant) et de son frère Mohanad Aljaramani (percussions et chant) avec un clarinettiste français, Raphaël Vuillard.

§§§§§§§§§§§§§§§§

Nos Partenaires

 

unnamed (10)

Le site des Grands Voisins. © Elena Manente

L’ancien hôpital Saint-Vincent-de-Paul, c’est un site de 3,4 hectares au cœur de Par des Grands Voisins. © Elena Manenteis du 14e arrondissement de Paris, entre Denfert-Rochereau, la Fondation Cartier et Port Royal. C’est aussi un ensemble de bâtiments construits à différentes étapes du développement de ce lieu fondé en 1650, qui dès le 18e siècle a eu pour vocation l’accueil orphelins, puis les soins apportés aux enfants.

Après sa fermeture en 2012, l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris a confié l’ensemble du site à l’association Aurore, spécialisée dans l’hébergement d’urgence et l’accueil de personnes vulnérables. En attendant que la Mairie de Paris n’y développer un nouveau quartier de ville en 2017, l’enjeu est d’utiliser le temps de vacance de ce site extraordinaire en proposant ou suscitant des usages audacieux et généreux et solidaires.

Caravane Culturelle Syrienne

Découvrir les œuvres d’artistes syriens contemporains transportés par la Caravane Culturelle Syrienne!

unnamed (11)

La Caravane culturelle syrienne, est née en 2014 de l’initiative d’intellectuels, appuyée par des associations syro-européens, dans le but de faire découvrir la société civile syrienne et de promouvoir l’art et la culture contemporains de ce pays.

Dans le cadre du festival  » Syrien n’est fait… » les artistes de la Caravane exposeront leurs œuvres et installations.

————————————

Venez à la rencontre des associations membres du collectif CODSSY, présents durant les 3 jours du festival

unnamed (12)

unnamed (13)

revivremodif

1663deff-6a48-4736-89a0-5319d760a3cf

Les gilets des réfugiés; fleurs de Lotus flottantes

Ai Weiwei décore les jardins du Belvédère, à Vienne, avec des gilets de sauvetage

13 juillet 2016

 1

L’installation « F Lotus » d’Ai Weiwei aux jardins du Belvédère à Vienne, en Autriche   PHOTO : AP PHOTO/RONALD ZAK

Après avoir enveloppé de gilets de sauvetage les six colonnes de la salle de concert Konzerthaus, à Berlin, en février dernier, l’artiste chinois Ai Weiwei utilise une fois de plus des vestes, cette fois aux jardins du Belvédère, à Vienne, en Autriche.

2

L’installation « F Lotus » d’Ai Weiwei aux jardins du Belvédère, à Vienne, en Autriche   PHOTO : HANS KLAUS TECHT/AFP/GETTY IMAGES

[ C’est peut-être la dernière chose qu’on agrippe avant de mourir.]

Ai Weiwei

En 2015, 1,25 million de réfugiés ont demandé l’asile à l’Union européenne. Plus de 3500 d’entre eux ont péri pendant leur exil, la plupart noyés lors de la dangereuse traversée de la mer Méditerranée.

3

L’artiste Ai Weiwei pose devant ses installations « F Lotus » et « Circle of Animals/Zodiac Heads », à Vienne / PHOTO : HANS KLAUS TECHT/AFP/GETTY IMAGES

Depuis la crise des réfugiés en Europe, Ai Weiwei a intensifié les coups d’éclat pour attirer l’attention du public sur le sort de ces gens. Il s’est d’ailleurs déplacé de nombreuses fois en Grèce et à Lesbos afin de s’exprimer sur le sujet et de créer diverses installations artistiques choc.

Les visiteurs peuvent voir l’installation depuis mercredi dans les jardins du Belvédère, à Vienne, l’un des plus célèbres palais de la capitale autrichienne.

 

Source : Radio Canada

http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/arts_et_spectacles/2016/07/13/002-ai-weiwei-gilets-sauvetage-lotus-vienne-migrants.shtml

Six colonnes enveloppées de l’agonie orange

Nouveau coup d’éclat de l’artiste Ai Weiwei à Berlin

17 février 2016

GI_160217_0f39e_aetd_weiwei_gilets_sn635

Le Konzerthaus de Berlin recouvert de gilets de sauvetage de migrants   PHOTO : GETTY IMAGES/CLEMENS BILAN

Les vestes couvrent les six colonnes du Konzerthaus

« Comme l’art, ils [les gilets] sont destinés à choquer le continent de la complaisance à un moment où les pays européens ferment un à un leurs portes aux demandeurs d’asile, a déclaré Ai Weiwei. C’est l’Europe. Nous sommes au 21e siècle et je ne pense pas que les gens ont réellement compris. »

En route pour l’Europe, des réfugiés syriens, iraquiens et d’autres pays transitent par l’île de Lesbos, en Grèce, où ils laissent derrière eux ces gilets qu’ils ont utilisés pour la traversée depuis la Turquie.

L’artiste chinois Ai Weiwei est connu pour ses œuvres engagées qui dénoncent les violations des droits de la personne et la corruption institutionnalisée, et qui montrent le choc entre la culture chinoise et la société de consommation occidentale.

Il y a quelques semaines, il avait pris position sur la crise des migrants en reproduisant sur une plage de Lesbos la photo d’Alan Kurdi (1) , ce petit Syrien de 3 ans retrouvé mort noyé sur une plage turque l’an dernier.

Alors que le débat sur la crise des migrants divise les pays européens, certains artistes s’en inspirent.

Il y a un mois, l’artiste britannique Banksy avait reproduit, sur un mur près de l’ambassade de France à Londres, l’affiche de la comédie musicale Les misérables sur fond de gaz lacrymogène, un drapeau français déchiré derrière en arrière-plan. Il désirait alors envoyer un message aux autorités françaises pour leur gestion de la crise des migrants à Calais.

Également, Dismaland, la parodie du parc familial à la Disney de Banksy installée à la piscine de Weston-super-Mare en Angleterre, sera déménagée à Calais, en France, où elle abritera des réfugiés.

(1) L’artiste Ai Weiwei reproduit la photo d’Alan Kurdi sur une plage de Lesbos

1er février 2016
http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/arts_et_spectacles/2016/02/01/002-ai-weiwei-pose-alan-kurdi-ile-lesbos-grece.shtml
Source : Radio Canada
http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/arts_et_spectacles/2016/02/17/002-weiwei-konzerthaus-berlin-gilets-sauvetage-migrants.shtml

Les organes des réfugiés mis en vente en Europe

Si les réfugiés sans sous ne gagnent pas l’Europe, en revanche, leurs organes y arrivent

5 juillet 2016

Le Daily Telegraph a révélé que les migrants qui n’ont pas les moyens de payer les passeurs sont vendus aux trafiquants d’organes.

Des organes de réfugiés mis en vente - Photo d'archives

Des organes de réfugiés mis en vente – Photo d’archives

Un scandale vient d’être divulgué par le Daily Telegraph : un trafiquant d’êtres humains repenti a confié à un responsable italien que les réfugiés qui ne peuvent pas payer leurs passeurs sont vendus pour leurs organes.

Selon la chaîne Al-Alam, un rapport publié aujourd’hui mardi 5 juillet à Rome, capitale de l’Italie, a levé le voile sur cet acte sinistre raconté par un trafiquant érythréen du nom de Noureddine Atta.

Interpellé en 2014 en Italie, selon ce rapport, Atta est le premier témoin étranger à bénéficier de l’immunité judiciaire italienne en échange d’informations sur le trafic d’êtres humains.

La police italienne, en se servant des informations obtenues d’Atta, a pu mettre la main sur plusieurs trafiquants d’êtres humains, de drogue et d’armes.

Le Daily Telegraph a précisé que les migrants qui n’ont pas les moyens de payer leur transit vers l’Europe sont vendus aux trafiquants d’organes 15 000 euros par tête.

Selon le témoignage d’Atta, la grande majorité des trafiquants d’organes sont des Égyptiens, qui revendent les organes des migrants.

La police italienne a démantelé une bande de trafiquants connue sous le nom de Petit Groupe de Rome. Il était composé de 25 Érythréens et de 12 Éthiopiens, assistés par deux Italiens.

Une parfumerie à Rome leur faisait office de chambre d’opération. 1 525 000 euros y ont été découverts.

Source : http://www.presstv.ir/DetailFr/2016/07/05/473730/Organes-des-rfugis-mises-en-vente

Rencontre-conférence avec l’écrivain palestinien Mohammad Mousa Manasra

Rencontre-conférence avec l’écrivain et journaliste palestinien

Mohammad Mousa Manasra

En arabe, la traduction en français assurée

Jeudi 7 juillet 2016,   à 19h

لقاء مع الكاتب والصحفي المناضل الفلسطيني محمد موسى مناصرة

الخميس 7 تموز/يوليو 2016، الساعة السابعة مساء

محمد موسى مناصرة
تدعوكم جمعية روفيفر للقاء مع الكاتب والصحفي المناضل الفلسطيني محمد موسى مناصرة، حيث سيتكرم بإلقاء محاضرة يتلوها حوار أخوي حول مدى التقاطع بين القضيتين الفلسطينية والسورية،وذلك يوم الخميس 7 تموز/يوليو 2016، الساعة السابعة مساء في بلدية باريس الثانية/ على العنوان المذكور أدناه
L’Association Revivre vous invite à une rencontre-conférence avec l’écrivain et journaliste palestinien, Mohammad Mousa Manasra, qui nous parlera des questions palestinienne et syrienne

Jeudi 7 juillet 2016, à  à 19h

à la Mairie du 2ème arrondissement

العنوان
8, rue de la Banque
75002 Paris
Métro : Bource, Ligne 3

Réfugiés du Proche-Orient : 3 jours pour agir (Besançon)

Besançon du 6 au 9 juillet 2016

Université d’été des mouvements sociaux de la solidarité internationale

Réfugiés du Proche-Orient, syriens, palestiniens irakiens,

3 jours pour agir

Inscriptions en ligne sur: Voir programme/ module juste après l’affiche

http://www.universite-si.org/des-utopies-aux-alternatives-agissons-ensemble/s-inscrire/article/formulaire-d-inscription

1

Module jeudi 7, vendredi 8, samedi 9 juillet de 9h30 à 12h30

Réfugiés du Proche-Orient (Syriens, Palestiniens, Irakiens, etc.) : quels constats et quelles solidarités ?

Syrie, Palestine, Irak, des pays qui font la une des médias, mais qu’elle est la situation concrète vécue par les populations devenues réfugiés, Syriens, Palestiniens, Irakiens, qui ont fui les horreurs des guerres au Proche-Orient, ou encore l’épuration ethnique en 1948 et 1967, et comment les mouvements de solidarité peuvent-ils agir ?

Le module fera une place entière à l’analyse et aux témoignages directs sur la situation des réfugiés au Proche-Orient dans la diversité de leurs situations (quelles sont les populations de réfugiés, leurs histoires et les causes de leur exil, leurs statuts spécifiques et droits, leurs situations, etc.), ainsi qu’aux perspectives de soutien à leur apporter. Enfin, nous proposons que ce module aborde également les problématiques de l’accueil des réfugiés du Proche-Orient demandeurs d’asile en France et en Europe.

Ce sont des organisations de terrain qui interviendront dans ce module, toutes au plus près des problématiques, ainsi que des réfugiés syriens et palestiniens qui viendront du Proche-Orient témoigner de leur situation.

Partenaires du module :

Association France Palestine Solidarité (AFPS nationale, référente du module),

Association France Palestine Solidarité (AFPS de Besançon et de sa région), Association France Palestine Solidarité (AFPS Nord Franche-Comté)

Afran Saurel (Réfugiés palestiniens du Liban),

Plateforme des ONG françaises pour la Palestine (Réfugiés palestiniens), Medina (Intervention médicale en Syrie et à Gaza)

Relief and Reconciliation (Réfugiés syriens au Liban et déplacés en Syrie) Souria Houria (Réfugiés syriens en France)

Yalla ! Pour les enfants (Réfugiés syriens au Liban) Cimade (Besançon, Réfugiés en France),

Déroulé (durée du module 3x3h) :

Journée 1

Présentation générale de la situation des réfugiés au Proche-Orient (histoire, géo-politique, causes, statuts, situation sociale et économique, problèmes –politiques-humanitaires-violences subies, etc. Suivie d’un débat.

  • Nicolas Dot-Pouillard, chercheur au sein du programme Wafaw (When Authoritarianism Fails in the Arab World, European Research Council) et associé à l’Institut Français du Proche- Orient (IFPO Beyrouth), spécialiste des réfugiés palestiniens et du Proche-Orient,
  • Hélène Bourgon, journaliste indépendante, spécialiste de la Syrie et du Liban

 

  • Plateforme des ONG Françaises pour la Palestine, présentation de l’animation pédagogique

« vivre la Palestine », mise en œuvre espace jeux (12h30-14h30)

  • Cimade, Besançon présentation de l’animation pédagogique « Parcours de migrants », mise en œuvre espace jeux (12h30-14h30)

Journée 2

La situation concrète et les problèmes subis par les réfugiés au Proche-Orient, ainsi que les difficultés des organisations qui les soutiennent.

Suivi d’un débat.

  • Imad Abu Sombul, représentant des réfugiés palestiniens de Cisjordanie, ancien directeur de projet sur la coopération entre le camp de réfugiés d’Aqabat Jabr et Besançon
  • Leila El Ali, représentante de l’association Najdeh, qui œuvre auprès des femmes dans les camps de réfugiés palestiniens du Liban
  • Khalil Abou Salma, réfugié palestinien de Syrie du camp de Yarmouk (Damas), ancien porte- parole des associations de secours à Yarmouk
  • Franck Carrey, Medina (actions médicales en Syrie et à Gaza)
  • Charlotte Bertal, Yalla (éducation enfants réfugiés syriens au Liban)
  • Friedrich Bokern, Relief and reconciliation (aide psycho-sociale, éducation enfants syriens au Liban)

Journée 3

Comment agir pour les réfugiés du Proche-Orient, là-bas et ici ? Comment se mobiliser ?

Présentation de l’action et des propositions des associations partenaires du module, suivie d’une large place au débat.

  • Lamis Zolhof, Souria Houria, programmes d’accueil des réfugiés syriens en France
  • Charlotte Bertal, Yalla (éducation enfants syriens au Liban)
  • Friedrich Bokern, Relief and reconciliation (aide psycho-sociale, éducation enfants syriens au Liban)
  • Franck Carrey, Medina (actions médicales en Syrie et à Gaza)
  • Association France Palestine Solidarité (Groupe national de travail sur les réfugiés)
  • Imad Abu Sombul, représentant des réfugiés palestiniens de Cisjordanie, ancien directeur de projet sur la coopération entre le camp de réfugiés d’Aqabat Jabr et Besançon
  • Leila El Ali, représentante de l’association Najdeh qui œuvre auprès des femmes dans les camps de réfugiés palestiniens du Liban

Atelier vendredi 8 juillet 14h30-17h30 :

Réfugiés palestiniens, Agir : l’exemple de la coopération et du jumelage entre le camp de réfugiés d’Aqabat Jabr (Cisjordanie occupée) et Besançon

Depuis près de 70 ans, la situation des réfugiés palestiniens se pose de manière fondamentale pour le peuple palestinien en termes de droits politiques et en termes humanitaires, il est donc essentiel de réfléchir les formes de solidarité en tenant compte des deux aspects du problème.

Parmi les réfugiés provenant de Syrie et d’Irak on retrouve des réfugiés palestiniens, contraints une fois encore de fuir. Il y a 68 ans, 85 % de la population palestinienne était chassée de ses terres. L’absence de résolution de la question des réfugiés palestiniens a placé cette population dans une situation d’extrême précarité socio-économique et régulièrement de danger dans les pays d’accueil, Syrie, Liban, Irak, Jordanie, et Territoires palestiniens sous occupation. L’histoire des réfugiés palestiniens est faite d’exils à répétition.

Nous interrogerons les formes de solidarités avec les réfugiés palestiniens en partant de l’exemple de Besançon, qui s’est engagée depuis 2007 dans des projets de coopération et un jumelage avec un camp de réfugiés. Ce sera l’occasion de réfléchir à des perspectives concrètes pour agir, en France et au Proche-Orient. Il s’agira de montrer comment une coopération décentralisée avec un camp de réfugiés peut aboutir, d’envisager les formes qu’elle  peut  prendre,  mais  également  d’interroger  les  pratiques  de  la solidarité  avec les

réfugiés afin d’éviter le risque d’une « ONGisation » de cette question au détriment de sa dimension politique.

Partenaires de l’atelier :

Association France Palestine Solidarité (AFPS Besançon, référent de l’atelier), Association France Palestine Solidarité (AFPS nationale), Association France Palestine Solidarité (AFPS Nord Franche-Comté), Plateforme des ONG Françaises pour la Palestine, Service des Relations internationales de la Mairie de Besançon

Déroulé (durée de l’atelier 3h) :

Coopération et/ou jumelage, quel intérêt pour les réfugiés palestiniens, pour le mouvement de solidarité avec les Palestiniens, et pour les Collectivités territoriales ? La stratégie du développement pour la paix, une solution viable ou une mise à l’écart du problème politique ? Les réfugiés palestiniens, question fondamentale ou grands oubliés ?

  • Groupe travail réfugiés palestiniens de l’AFPS nationale, introduction de la problématique
  • AFPS Besançon initiatrice de la coopération et du jumelage Aqabat Jabr/Besançon
  • Service des Relations Internationales de la mairie de Besançon, projection d’une vidéo sur les projets de coopération avec le camp d’Aqabat Jabr
  • Imad Abu Sombul, représentant des réfugiés palestiniens de Cisjordanie et ancien directeur de projet sur la coopération entre Aqabat Jabr et Besançon
  • Sbeih Sbeih, chercheur palestinien en sociologie, enseignant à l’université de Birzeit (Palestine occupée), membre associé au Laboratoire Printemps (UVSQ) et à l’Institut Français du Proche- Orient (IFPO) : La construction d’un monde du développement dans les Territoires Palestiniens Occupés
  • Débat

 

La carte interactive de Paris destinée aux réfugiés

La première carte interactive de Paris, en 5 langues, destinée aux réfugiés, contenant toutes les informations nécessaires des services disponibles

أول خريطة تفاعلية  موجهة للاجئين، تحدد  مواقع الخدمات التي تهمهم:  توزيع الأطعمة والحمّامات العمومية ونقاط الانترنت وعناوين المكتبات ودورات اللغة الفرنسية وخدمات المشورة القانونية في باريس، صمّمتها طالبة في جامعة السوربون من أجل مساعدة اللاجئين

Welcome Map recense plusieurs centaines de spots parisiens utiles au quotidien des réfugiés: distributions de nourriture, douches et WC, cours de français, hotspots wifi… Une carte interactive créée par Blandine Richard, étudiante à la Sorbonne

Le lien du site رابط الموقع

http://www.streetpress.com/sujet/1466676097-welcome-map-carte-aide-refugies-paris
الخريطة التفاعلية بخمس لغات ومنها العربية، ولاختيار اللغة يكفي أن تفتح الرابط
http://welcomemap.fr/
تجد في الأعلى إلى اليمين أيقونة بلون أخضر فيها شكل يشبه الكرة الأرضية، يتم الضغط عليها لمعرفة اللغات، ثم تضغط على اللغة العربية، أو أي لغة أخرى تريدها
Pour choisir la langue dans la carte, appuyez sur le lien
http://welcomemap.fr/
vous trouvez en haut à  droite une icône couleur verte contenant la forme d’une planète, appuyez sur l’icône les langues apparaissent et vous en choisissez celle qui vous convient

Carte interactive Paris Réfugié

Photo: capture d’écran

URGENT : Appel à des hébergeuses et hébergeurs à Paris & en Île-de-France

Toujours d’actualité … (Re-publication)
Appel à des hébergeuses et hébergeurs à Paris & en Île-de-France pour accueillir gracieusement des réfugié(e)s syrien(ne)s:

Bonjour à toutes et à tous,
Au cours de l’été 2015, de nombreuses personnes ont proposé à Revivre d’héberger un ou une réfugié-e chez eux dans le contexte d’urgence d’arrivée des demandeurs-euses d’asile en France et en Europe. Nous avons mis en place une quarantaine d’hébergements solidaires avec succès en Île-de-France et en région pour que des demandeurs – euses d’asile et réfugié-e-s syrien-ne-s que nous rencontrons à notre permanence, aient un lieu où se poser et commencer leurs démarches sereinement.
Aujourd’hui, de nombreuses personnes isolées continuent à affluer à notre permanence, sans ressources et sans possibilité de trouver un hébergement immédiat face à l’incurie de l’Etat qui ne leur propose pas de places d’hébergement. Nous avons donc besoin d’hébergements temporaires en solidarité avec ces réfugié-e-s syrien-ne-s et ce, à Paris et en Île-de-France.
Nous faisons donc appel à des hébergeuses et hébergeurs pour accueillir gracieusement:
A – à Paris et ailleurs en Île-de-France
B – des adultes isolés (hommes ou femmes) et des couples
C – pour une durée de deux mois minimum et plus si possible
Si vous souhaitez accueillir, merci de nous contacter à l’adresse :
contact.revivre@gmail.com

ou au 06.61.38.92.05 (mardis/mercredis/jeudis/vendredis sinon ne pas hésiter à laisser un message vocal) en détaillant:
1- l’adresse de l’hébergement proposé, les possibilités de transport en commun, services à proximité
2 – la configuration de l’hébergement (chambre, studio, salon, appartement etc.)
3 – vos coordonnées complètes (téléphone et mail)
4 – nombre de personnes que vous pouvez hébergez (1, 2, couple? etc.)
5 – si vous parlez anglais et/ou arabe ?

Nous vous remercions chaleureusement d’avance de votre solidarité !
L’équipe de la permanence réfugiés REVIVRE

Dessin d'enfant Syrien

Photo: Espoir, dessin d’un enfant syrien

Groupe 2: Pique-nique Iftar & Pétanque, 10 juin 2016

Le groupe 2 des bénévoles de Sortons avec Revivre vous invite
à un pique-nique Iftar & Pétanque

 (Pétanque) عشاء الإفطار ولعبة الكرات المعدنية
Le vendredi 10 juin de 19h à 23h.

يوم الجمعة 10 حزيران 2016 / من الساعة 7 مساء إلى 11 ليلاً

على العنوان المذكور أدناه
Pique nique participatif : amenez boissons et plats

عشاء الإفطار مشترك ، أحضر ما تريد من طعام

وأحضر كرة معدنية إن كانت متوفرة لديك
Adresse العنوان
Terre plein devant le Bar de l’Ourcq, Canal de L’Ourcq
68 Quai de la Loire, 75019 Paris
M° Laumière, ou Riquet

Le lien de l’événement رابط الفعالية

https://www.facebook.com/events/1184573534899688/

20160510 Pique Nique Iftar 1 G2

20160510 Pique Nique Iftar  G2 AR & FR