Les gilets des réfugiés; fleurs de Lotus flottantes

Ai Weiwei décore les jardins du Belvédère, à Vienne, avec des gilets de sauvetage

13 juillet 2016

 1

L’installation « F Lotus » d’Ai Weiwei aux jardins du Belvédère à Vienne, en Autriche   PHOTO : AP PHOTO/RONALD ZAK

Après avoir enveloppé de gilets de sauvetage les six colonnes de la salle de concert Konzerthaus, à Berlin, en février dernier, l’artiste chinois Ai Weiwei utilise une fois de plus des vestes, cette fois aux jardins du Belvédère, à Vienne, en Autriche.

2

L’installation « F Lotus » d’Ai Weiwei aux jardins du Belvédère, à Vienne, en Autriche   PHOTO : HANS KLAUS TECHT/AFP/GETTY IMAGES

[ C’est peut-être la dernière chose qu’on agrippe avant de mourir.]

Ai Weiwei

En 2015, 1,25 million de réfugiés ont demandé l’asile à l’Union européenne. Plus de 3500 d’entre eux ont péri pendant leur exil, la plupart noyés lors de la dangereuse traversée de la mer Méditerranée.

3

L’artiste Ai Weiwei pose devant ses installations « F Lotus » et « Circle of Animals/Zodiac Heads », à Vienne / PHOTO : HANS KLAUS TECHT/AFP/GETTY IMAGES

Depuis la crise des réfugiés en Europe, Ai Weiwei a intensifié les coups d’éclat pour attirer l’attention du public sur le sort de ces gens. Il s’est d’ailleurs déplacé de nombreuses fois en Grèce et à Lesbos afin de s’exprimer sur le sujet et de créer diverses installations artistiques choc.

Les visiteurs peuvent voir l’installation depuis mercredi dans les jardins du Belvédère, à Vienne, l’un des plus célèbres palais de la capitale autrichienne.

 

Source : Radio Canada

http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/arts_et_spectacles/2016/07/13/002-ai-weiwei-gilets-sauvetage-lotus-vienne-migrants.shtml

Six colonnes enveloppées de l’agonie orange

Nouveau coup d’éclat de l’artiste Ai Weiwei à Berlin

17 février 2016

GI_160217_0f39e_aetd_weiwei_gilets_sn635

Le Konzerthaus de Berlin recouvert de gilets de sauvetage de migrants   PHOTO : GETTY IMAGES/CLEMENS BILAN

Les vestes couvrent les six colonnes du Konzerthaus

« Comme l’art, ils [les gilets] sont destinés à choquer le continent de la complaisance à un moment où les pays européens ferment un à un leurs portes aux demandeurs d’asile, a déclaré Ai Weiwei. C’est l’Europe. Nous sommes au 21e siècle et je ne pense pas que les gens ont réellement compris. »

En route pour l’Europe, des réfugiés syriens, iraquiens et d’autres pays transitent par l’île de Lesbos, en Grèce, où ils laissent derrière eux ces gilets qu’ils ont utilisés pour la traversée depuis la Turquie.

L’artiste chinois Ai Weiwei est connu pour ses œuvres engagées qui dénoncent les violations des droits de la personne et la corruption institutionnalisée, et qui montrent le choc entre la culture chinoise et la société de consommation occidentale.

Il y a quelques semaines, il avait pris position sur la crise des migrants en reproduisant sur une plage de Lesbos la photo d’Alan Kurdi (1) , ce petit Syrien de 3 ans retrouvé mort noyé sur une plage turque l’an dernier.

Alors que le débat sur la crise des migrants divise les pays européens, certains artistes s’en inspirent.

Il y a un mois, l’artiste britannique Banksy avait reproduit, sur un mur près de l’ambassade de France à Londres, l’affiche de la comédie musicale Les misérables sur fond de gaz lacrymogène, un drapeau français déchiré derrière en arrière-plan. Il désirait alors envoyer un message aux autorités françaises pour leur gestion de la crise des migrants à Calais.

Également, Dismaland, la parodie du parc familial à la Disney de Banksy installée à la piscine de Weston-super-Mare en Angleterre, sera déménagée à Calais, en France, où elle abritera des réfugiés.

(1) L’artiste Ai Weiwei reproduit la photo d’Alan Kurdi sur une plage de Lesbos

1er février 2016
http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/arts_et_spectacles/2016/02/01/002-ai-weiwei-pose-alan-kurdi-ile-lesbos-grece.shtml
Source : Radio Canada
http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/arts_et_spectacles/2016/02/17/002-weiwei-konzerthaus-berlin-gilets-sauvetage-migrants.shtml

Les organes des réfugiés mis en vente en Europe

Si les réfugiés sans sous ne gagnent pas l’Europe, en revanche, leurs organes y arrivent

5 juillet 2016

Le Daily Telegraph a révélé que les migrants qui n’ont pas les moyens de payer les passeurs sont vendus aux trafiquants d’organes.

Des organes de réfugiés mis en vente - Photo d'archives

Des organes de réfugiés mis en vente – Photo d’archives

Un scandale vient d’être divulgué par le Daily Telegraph : un trafiquant d’êtres humains repenti a confié à un responsable italien que les réfugiés qui ne peuvent pas payer leurs passeurs sont vendus pour leurs organes.

Selon la chaîne Al-Alam, un rapport publié aujourd’hui mardi 5 juillet à Rome, capitale de l’Italie, a levé le voile sur cet acte sinistre raconté par un trafiquant érythréen du nom de Noureddine Atta.

Interpellé en 2014 en Italie, selon ce rapport, Atta est le premier témoin étranger à bénéficier de l’immunité judiciaire italienne en échange d’informations sur le trafic d’êtres humains.

La police italienne, en se servant des informations obtenues d’Atta, a pu mettre la main sur plusieurs trafiquants d’êtres humains, de drogue et d’armes.

Le Daily Telegraph a précisé que les migrants qui n’ont pas les moyens de payer leur transit vers l’Europe sont vendus aux trafiquants d’organes 15 000 euros par tête.

Selon le témoignage d’Atta, la grande majorité des trafiquants d’organes sont des Égyptiens, qui revendent les organes des migrants.

La police italienne a démantelé une bande de trafiquants connue sous le nom de Petit Groupe de Rome. Il était composé de 25 Érythréens et de 12 Éthiopiens, assistés par deux Italiens.

Une parfumerie à Rome leur faisait office de chambre d’opération. 1 525 000 euros y ont été découverts.

Source : http://www.presstv.ir/DetailFr/2016/07/05/473730/Organes-des-rfugis-mises-en-vente

Communiqué : l’Europe et la France devant leurs responsabilités

Communiqué du 17 mai 2015

Réfugiés syriens : l’Europe et la France devant leurs responsabilités

Nous attendons une clarification et des décisions

Mercredi 13 mai 2015,  la Commission européenne a proposé des mesures pour répondre à l’afflux de demandeurs d’asile dans l’UE. Une des dispositions envisagées serait la mise en place de quotas établis selon des critères mesurables dans chaque pays d’accueil.

Samedi 16 mai 2015, le Premier Ministre Manuel Valls, s’est précipité au poste frontière de Menton pour affirmer son opposition à l’instauration de quotas ,affirmant que l’asile est un droit et que les réfugiés doivent être répartis plus équitablement entre les pays de l’Union Européenne .

Les termes en eux même de cette déclaration sont difficilement contestables, si ce n’est qu’il est à craindre que le débat sémantique qui va s’instaurer  entre «  justes quotas » et » répartition équitable » soit le prétexte à rester dans un statut quo inadmissible au niveau du respect de la dignité humaine de personnes ayant subi en Syrie depuis plus de quatre ans la barbarie.

Cela fait plus de deux ans que nous disons qu’avec plus de 4 millions de réfugiés dans des camps autour de la Syrie et une paralysie de Communauté internationale pour mettre fin aux crimes de guerre et crimes contre l’Humanité commis dans le pays, l’Europe dont la France avaient le devoir d’anticiper et d’organiser  une arrivée massive de syriens.

Que représente depuis 2011, l’accueil de 5 000 syriens au regard des 40 000 syriens accueillis par la Suède et l’Allemagne ?

Nous demandons que certains politiques mettent fin à leur discours honteux et irresponsables parlant de « clandestins », de « sans- papiers », d’illégaux à refouler  à nos frontières, alors que ces hommes, femmes et enfants sont en fait des victimes de guerre et doivent bénéficier du droit humanitaire international.

Association Revivre

Contact Presse : contact.revivre@gmail.com

Communiqué Revivre - Réfugiés 17 mai 2015

 

 

 

 

La France et de l’Europe peuvent mieux faire pour l’accueil des réfugiés syriens

Le 9 décembre, suite à l’appel de l’ONU, une conférence interministérielle a réuni les représentants des États afin de trouver une réponse urgente au problème des réfugiés syriens et d’examiner la question de leur relocalisation dans le but de soulager les pays du Moyen-Orient qui les ont jusqu’alors accueillis.

 

Lire la suite…

http://www.syriemdl.net/la-france-et-de-leurope-peuvent-mieux-faire-pour-laccueil-des-refugies-syriens/

La france et l'Europe