Lettre ouverte à Monsieur Bernard Cazeneuve, Ministre de l’Intérieur (France)

Lettre ouverte s’interrogeant sur le sort des 85 syriens interpellés par la police de l’Air et des Frontières (PAF) à leur arrivée à la Gare de Lyon  fin mars dernier.
Lettre signée par : Revivre, Collectif Urgence Solidarité Syrie, France Terre d’Asile, FIDH, Souira Houria, LdH, MRAP, Alwane, Syrie Moderne Démocratique Laïque, Appel Solidarité Syrie

Monsieur le Ministre

Le jeudi 27 mars 2014, selon le témoignage d’un journaliste du Parisien, dont la présence sur les  lieux n’était probablement pas fortuite, 85 Syriens, dont une quarantaine de mineurs, ont été interpellés par la police de l’Air et des Frontières (PAF) à leur arrivée à la Gare de Lyon.

Depuis cette date, plusieurs associations travaillant à l’accueil des réfugiés syriens en France ne sont  pas parvenues à obtenir des services de police des réponses précises aux questions suivantes :

Lire la suite…

 

 

Campagne : Du lait pour les enfants syriens !

Le Cercle Syrie Moderne & l’Association Revivre lancent la campagne Du lait aux enfants Syriens pour tenter de répondre à l’une des principales pénuries touchant actuellement les enfants en Syrie. Le 6 mars 2013, les Nations unies ont annoncé que le cap du million de réfugiés syriens ayant fui leur pays avait été atteint. Ce chiffre ne comprenant que les réfugiés dûment enregistrés, leur nombre réel est sans doute bien supérieur. Au moins 2,5 millions de Syriens ont également été déplacés à l’intérieur du pays. Le Haut Commissaire aux réfugiés Antonio Guterres a déclaré que « la Syrie est entrée dans la spirale d’une catastrophe absolue ».Malgré les millions dégagés par les ONG, celles-ci se plaignent régulièrement des difficultés à acheminer l’aide d’urgence, dont peu parvient au final à la population. Car pour intervenir, ces organismes ont besoin de l’autorisation de Damas, excluant de facto la majorité de la population des zones rebelles de leur assistance. Quant aux pays voisins, ils « ne sont pas prêts » à accorder aux ONG engagées dans des opérations transfrontalières « les facilités logistiques et administratives associées à une reconnaissance officielle » (cf. MSF)Le seul moyen d’aider et de parer au plus urgent reste donc celui que nous avons choisi : s’appuyer sur les activistes et les petits réseaux d’aide locales, qui s’organisent avec peu de moyens pour acheminer directement cette aide. C’est avec eux que nous avions lancé notre campagne contre le froid, à laquelle vous aviez été nombreux à répondre, et c’est à nouveau avec eux que nous lançons cette nouvelle campane « Lait pour enfants ».

Merci par avance de votre soutien.

Pour faire un don :
Les donateurs bénéficieront d’une déduction fiscale de 65% et recevront un reçu fiscal en retour.

1/ Par chèque : merci d’imprimer le coupon du tract et de l’envoyer complété avec vos coordonnées, accompagné de votre chèque libellé à l’ordre de l’Association REVIVRE avec la mention:
« Campagne lait pour les enfants », à l’adresse :
ASSOCIATION REVIVRE
23, rue Auguste Renoir 95520 OSNY

2/ Pour les virements bancaires, coordonnées bancaires indiquées dans le coupon du tract, merci de nous envoyer vos coordonnées personnelles pour que l’on puisse vous adresser un reçu fiscal.

Permanence pour les réfugiés syriens en France

Avec l’appui du Réseau EuroMed et la Mairie du 20e Arrondissement de Paris, Revivre met en place, à partir du 2 octobre 2012, une permanence pour les réfugiés syriens arrivant en France.Cette permanence est destinée à accueillir, informer, orienter et accompagner les réfugiés syriens dans leurs démarches. Elle sera assurée sur rendez-vous par Sabreen Al-Rassace, arabophone, francophone et anglophone.

Adresse

Mairie de Paris du 20e arrondissement (Salle 112)
6 Place Gambetta, 75020 Paris

Horaires

Mardi et Mercredi / de 10h. à 13h – et de 14h. à 17h.
Il est préférable de prendre rendez-vous d’avance

Contact

E-mail : service aux réfugiés
Portable : +33(0)6 34 15 22 40
Insérer à votre message votre nom et votre n° de téléphone pour qu’on puisse vous appeler

Accès

MetroEn métro :
Station Gambetta (ligne 3 ou 3bis)

icon_busEn bus :
Bus n° 60, 61, 64, ou 69

Vous pouvez retrouver les informations ci-dessus, en français et en arabe, dans ce document.

Parrainage avec la ville syrienne de Deraa

En partenariat avec l’association Revivre et le Collectif Urgence Solidarité Syrie, la ville de Fontenay-sous-Bois exprime sa solidarité avec le peuple syrien en lutte pour la démocratie. Le conseil municipal du 29 septembre 2011 adopte à l’unanimité le parrainage symbolique avec la ville martyre de Deraa (77 000 habitants), où est née la révolution en mars 2011.Communiqué de presse du Collectif Urgence Solidarité Syrie du 14 juillet 2011Parrainage de la Ville de Fontenay-sous-Bois avec la Ville syrienne de Dara’a

C’est en toute impunité que depuis maintenant 4 mois, le régime de Bachar el Assad, avec l’aide de son armée et de ses services de sécurité, torture et massacre ses concitoyens.

Parrainage2011Amnesty International dénombre plus de 1 400 morts, des milliers de blessés et d’arrestations.

C’est dans la ville de Dara’a que la révolte du peuple syrien a pris naissance ; depuis, les habitants de cette ville payent un lourd tribut avec plusieurs centaines de morts. Les images effrayantes du jeune Hamzah al-Khatib, âgé de treize ans, mutilé et mort sous la torture ont bouleversé le monde entier.

Il y a aujourd’hui une nécessité, par des actes, de témoigner notre solidarité au peuple syrien.

La Ville de Fontenay-sous-Bois, en partenariat avec l’association REVIVRE et le Collectif Urgence Solidarité Syrie, va dans les jours qui viennent engager un processus de « parrainage avec la Ville de Dara’a ».

Le symbole de ce parrainage est fort, car il donne un signe de solidarité internationale et d’engagement citoyen d’une ville française vis-à-vis d’une ville syrienne martyre. Au-delà du symbole, en coopération avec des ONG et des Syriens originaires de Dara’a vivant en France, des actions de solidarité tout particulièrement en direction d’enfants ayant trouvé refuge à la frontière jordanienne, vont être entreprises par la Ville de
Fontenay-sous-Bois.

Souhaitons que cette initiative soit reprise par de nombreuses villes françaises vis-à-vis d’autres villes syriennes martyres.

Document public